Anthracnose de l'érable

Anthracnose de l'érable - Taches d'anthracnose sur une feuille

Nom latin : Aureobasidium apocryptum (Ellis & Everh.) Hermanides-Nijhof.
Nom anglais : Anthracnose of maple
Division : Deuteromycotina
Classe : Hyphomycetes

Synonyme(s) : Gloeosporium apocryptum Ellis & Everh.,
Kabatiella apocrypta (Ellis & Everh.) Arx,
Microstroma apocryptum (Ellis & Everh.) W.B. Cooke

Micro-habitat(s)

Feuille

Distribution

Est du Canada

Dommages, symptômes et biologie

Le pathogène provoque l'apparition de taches sur les feuilles et les nervures, au début de la saison de croissance, tôt au printemps. Les taches sont de forme irrégulière, le centre est d’un brun pâle et le pourtour plus foncé. Les zones nécrosées (les taches) croissent et finissent par recouvrir la feuille entière. Lorsque des feuilles entières sont infectées, il arrive souvent que les zones brunes prennent l’allure de vagues concentriques à partir des marges. Par la suite, les feuilles affectées se recroquevillent et se déforment avant de tomber. Le champignon infecte l’arbre à partir d’un bourgeon ou d’une feuille, puis progresse jusqu’à l’intersection d’une branche plus importante.

Autres informations

Un printemps frais et humide favorise l’éclosion de la maladie et, à l’inverse, un printemps chaud et sec arrête la propagation. Même si elle se répète plusieurs années de suite, l’anthracnose n’est généralement pas fatale. Cependant, les arbres affaiblis sont plus sensibles aux autres stress. Les symptômes de l’anthracnose peuvent être confondus avec ceux d’une sécheresse estivale importante.

Publications du Service canadien des forêts

Anthracnose de l'érable

Hôte(s) principal(aux)

Érable