Cyllène du robinier

Cyllène du robinier - Adulte au repos

Nom latin : Megacyllene robiniae (Forst.)
Nom anglais : Locust borer
Ordre : Coleoptera
Famille : Cerambycidae

Distribution

Partout au Canada

Canada, Etats-Unis

Micro-habitat(s)

Écorce, Aubier

Dommages, symptômes et biologie

La cyllène du robinier est un insecte indigène qui s'attaque au robinier faux-acacia sur l'ensemble de son aire de répartition au Canada et aux États-Unis. Les arbres qui poussent en terrain ouvert (c'est-à-dire le long des routes) ou qui sont plantés sur des sols fortement érodés ou manquant d'aliments nutritifs (par exemple, sites d'enfouissement ou de mise en valeur des terres) constituent un environnement idéal pour la cyllène du robinier et sont sujets à de sévères infestations. Les arbres affaiblis par la sécheresse sont particulièrement vulnérables. Les blessures sont provoquées par l'alimentation des larves dans l'écorce interne et dans l'aubier, et ensuite par le forage du bois massif. Le tronc et les branches gonflent, l'écorce craquelle, le bois prend une teinte noircie caractéristique et l'arbre se noue et se couvre de cicatrices. Souvent, la croissance s'arrête; les arbres d'ombrage deviennent inutiles et peuvent mourir lorsqu'ils subissent une série d'attaques successives. On peut détecter la présence des larves dans un arbre aux débris de forage jaunâtres (semblables à de la sciure) qui s'accumulent dans les crevasses de l'écorce sur le tronc.

Les larves adultes mesurent environ 25 mm de long, sont quasi cylindriques et atteignent leur largeur maximale juste avant la tête. Le coléoptère adulte mesure environ 20 mm de long; il est de couleur noire avec des bandes transversales jaunes sur le thorax et la couverture alaire. Les adultes émergent de la fin août à la mi-septembre et on en voit fréquemment sur les fleurs de la verge d'or, dont ils mangent le pollen. Peu après l'émergence, ils déposent des œufs par groupe de six à huit dans les crevasses de l'écorce sur les grandes branches et sur le tronc du robinier faux-acacia. Les œufs éclosent environ dix jours plus tard et les larves forent l'écorce jusqu'au cambium, où elles forment des cellules et passent l'hiver. Le printemps suivant, elles deviennent à nouveau actives et forent plus profondément dans le tronc, au fur et à mesure qu'elles grandissent. Les larves terminent leur développement aux environs de la mi-août et se transforment en chrysalides à la fin de leur tunnel. Les adultes émergent dix à quinze jours après la transformation en chrysalides par les trous d'expulsion des excréments larvaires.

Autres informations

L'arrosage, l'élagage et la fertilisation convenable des robiniers en préservent la vigueur, ce qui réduit fortement leur vulnérabilité aux blessures de la cyllène.

Publications du Service canadien des forêts

Cyllène du robinier

Régime et comportement alimentaire

  • Xylophage : Qui se nourrit de tissus ligneux (de bois).
    • Perceur : Qui perce et se nourrit en creusant dans les parties ligneuses et non ligneuses des plantes.

Hôte(s) principal(aux)

Robinier faux-acacia