Livrée du nord

Livrée du nord - Adultes femelle et mâle

Nom latin : Malacosoma californicum pluviale (Dyar)
Nom anglais : Northern tent caterpillar
Ordre : Lepidoptera
Famille : Lasiocampidae

Distribution

Colombie-Britannique, Terre-Neuve, Ontario, Québec

Insecte indigène en Amérique du Nord, la livrée du Nord se rencontre dans toute la moitié méridionale de la Colombie-Britannique et vers l’est, jusqu’au Québec. Aux États-Unis, elle se rencontre principalement à l’ouest des monts Cascade, dans tout l’État de Washington jusque dans le sud de l’Oregon. Elle est également présente dans le nord de l’Idaho et l’ouest du Montana, ainsi que dans plusieurs États du Nord-Est.

Micro-habitat(s)

Feuille

Dommages, symptômes et biologie

La défoliation causée par les chenilles s’intensifie à mesure que les chenilles grandissent. À la mi-juin ou au début juillet, les arbres sont souvent entièrement défoliés. Les dommages peuvent avoir un impact perceptible seulement en cas d’infestation grave et prolongée et ils se limitent généralement à une perte de croissance et à un dépérissement des branches. Les arbres défoliés produisent généralement un nouveau feuillage vers le milieu de l’été, mais les nouvelles feuilles sont souvent plus petites. Les arbres affaiblis par la défoliation sont souvent plus sensibles à divers effets secondaires, comme les infections fongiques, et aux stress environnementaux causés par la sécheresse ou le gel.

Chenille : la chenille néonate mesure environ 3 mm de longueur et est uniformément foncée avec des poils blancs bien visibles. La chenille mature mesure 45 à 55 mm de longueur et est brun foncé avec une tache médiodorsale bleu-gris pâle étroite et elliptique sur chaque segment du corps. Chacune de ces taches est encadrée de chaque côté d’une paire de taches oranges, puis d’une paire de taches bleues. Une bande latérale orange s’étend plus bas sur les côtés du corps. La coloration des chenilles est très variable, mais cette description s’applique à la majorité des individus.

Chrysalide : 15 à 20 mm de longueur; brun rougeâtre foncé, protégée par un cocon soyeux ovale de couleur pâle couvert d’une poudre jaunâtre.

Adulte : corps trapu; envergure de 25 à 37 mm. La coloration varie du jaune pâle au brun rougeâtre foncé. Une ligne foncée traverse l’aile antérieure perpendiculairement au corps. Deux lignes plus pâles parallèles au bord externe divisent l’aile antérieure en trois sections de largeur égale.

Œuf : les œufs sont déposés en bandes d’environ 15 mm de largeur autour des petites branches et des rameaux. Chaque bande contient entre 150 et 250 œufs. Les œufs sont recouverts de spumaline, une substance argentée mousseuse qui les protège et assure leur adhérence à la branche sur laquelle ils ont été pondus.

La livrée du nord connaît une seule génération par année. Elle hiberne sous forme de chenille du premier stade entièrement formée dans l’œuf. Entre la mi-avril et le début juin, les jeunes chenilles émergent de l’œuf. L’éclosion coïncide avec le débourrement chez les espèces hôtes. Les jeunes chenilles se nourrissent en groupes sur le nouveau feuillage, protégées par un abri de soie spacieux tissé à la fourche d’une branche. Les chenilles issues de plusieurs masses d’œufs peuvent collaborer à la construction d’un même abri (« tente »). Les chenilles agrandissent leur abri à mesure qu’elles grandissent. Cet abri leur confère une protection contre les prédateurs lorsqu’elles se reposent et muent ainsi que contre les intempéries. La vie larvaire dure six semaines et comporte cinq ou six stades. Les chenilles du dernier stade perdent leur instinct grégaire et, une fois leur développement achevé, se dispersent à la recherche d’un endroit propice pour se nymphoser. La chrysalide est formée à l’intérieur d’un cocon de fils de soie densément tissés fixé à un arbre, à un arbuste ou un autre support protégé. Les adultes émergent deux à trois semaines après la nymphose. Une fois accouplées, les femelles déposent leurs œufs sur une branche d’un hôte approprié.

Autres informations

La livrée du nord est une des six sous-espèces reconnues de la livrée de l'ouest, Malacosoma californicum, présente depuis le sud de l’Oregon jusque dans le sud de la Californie. Une espèce apparentée, la livrée des forêts (Malacosoma disstria), inflige des dommages importants au peuplier faux-tremble dans la région intérieure de la Colombie-Britannique.

Publications du Service canadien des forêts

Livrée du nord

Régime et comportement alimentaire

  • Phyllophage : Qui se nourrit du tissu de la feuille des végétaux.
    • Tisseuse : Qui tisse un abri avec des fils de soie pour se cacher ou se nourrir.
Dans les régions côtières du sud et les régions intérieures de la Colombie-Britannique, la livrée du Nord infeste principalement les aulnes, les peupliers, les saules et les arbres fruitiers, mais durant les périodes d’infestation, elle attaque également un grand nombre d’arbres et d’arbustes décidus. Dans le fond des vallées des régions côtières situées plus au nord, les peupliers de l’Ouest et les saules peuvent subir des dommages importants. Dans le centre et le nord de la province, une forme de la livrée associée aux milieux marécageux se nourrit exclusivement de bouleau nain et d’espèces de saules associées.

Hôte(s) principal(aux)

Aulne rouge, bouleau à papier, bouleau nain, cerisier de Pennsylvanie, cerisier de Virginie, peuplier de l'Ouest, peuplier faux-tremble, pommier, prunier, saule

Hôte(s) secondaire(s)

Amélanchier à feuilles d'aulne, aubépine, aulne à feuilles minces, aulne de Sitka, bouleau à papier de l’Ouest, bouleau fontinal, bouleau glanduleux, chêne de Garry, douglas bleu, frêne d'Austin, peuplier baumier, peuplier noir d'Italie, pin tordu latifolié, pommier, pruche de l'Ouest, sapin baumier, sapin grandissime, thuya géant